header banner
Default

Jorge Vilda ne comprend pas la raison de sa démission


Table of Contents

    L'ancien entraîneur de l'équipe féminine nationale d'Espagne, Jorge Vilda, dit ne pas avoir « compris » son renvoi, le jugeant injuste après avoir remporté la Coupe du monde au mois d'août.

    Comment je vais? Je vais aussi bien que possible après avoir été champion du monde il y a 16 jours, puis reconduit pour 5 ans avec un salaire plus élevé il y a 10 jours, et avoir été licencié aujourd'hui, je pense, de manière injuste, a-t-il dit à la station de radio Cadena SER, tard mardi soir.

    Une mise à l'écart qu'il n'a pas comprise et qui, selon lui, n'est pas méritée.

    L'entraîneur de 42 ans, proche du président de la Fédération royale espagnole de soccer (RFEF), Luis Rubiales, a été limogé mardi par la Fédération et remplacé par son ancienne adjointe, Montserrat Tomé, première femme à occuper ce poste.

    Cette décision a été présentée par la RFEF comme l'une des premières mesures de restructuration consécutives à l'affaire Luis Rubiales, qui a plongé le soccer espagnol dans la crise.

    En poste depuis 2015, Jorge Vilda avait été lâché par l'ensemble de ses joueuses, qui ont annoncé qu'elles ne rejoueraient pas sous sa direction, et par la majorité du personnel – dont Montserrat Tomé –, en réaction au refus de démissionner de Luis Rubiales.

    Un groupe d'hommes et de femmes en uniforme de sport pose debout pour la photo.

    Luis Rubiales, au centre, et Jorge Vilda, à droite

    Photo : afp via getty images / PIERRE-PHILIPPE MARCOU

    Dans un discours qu'il a prononcé, le président de la Fédération, suspendu depuis par la FIFA pour 90 jours, avait présenté son geste comme un petit bisou consenti, alors que la joueuse espagnole Jenni Hermoso dit s'être sentie victime d'une agression.

    Je n'applaudirais pas les gestes qui ont été faits à Sydney. Je n'applaudirais jamais rien de machiste, s'est défendu Jorge Vilda à la radio, après avoir été filmé en train d'applaudir le discours violent de Luis Rubiales contre le faux féminisme.

    Jorge Vilda était considéré par la RFEF comme l'homme clé de la progression du soccer féminin dans le pays.

    Après tout ce que j'ai accompli en 17 ans, j'ai la conscience tranquille, parce que je sais que je me suis donné à 100 % tous les jours, a précisé Jorge Vilda.

    Sources


    Article information

    Author: Gary Owens

    Last Updated: 1702961522

    Views: 1159

    Rating: 4.7 / 5 (39 voted)

    Reviews: 94% of readers found this page helpful

    Author information

    Name: Gary Owens

    Birthday: 1984-11-06

    Address: 6987 William Island, Perezbury, NM 65969

    Phone: +4817835068635608

    Job: Quantum Physicist

    Hobby: Cycling, Camping, Cocktail Mixing, Cross-Stitching, Puzzle Solving, Arduino, Metalworking

    Introduction: My name is Gary Owens, I am a striking, apt, unguarded, frank, intrepid, transparent, esteemed person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.